Comparer pour s’approprier un vocabulaire spécifique À la discipline: LA PESTE AU 14E SIÈCLE

  • Année : 4e année
  • Moment-clé et concept : Villes et campagnes dans l’Occident médiéval – Crise
  • Durée approximative :  30 minutes environ selon les publics

1. Contextualisation dans le parcours en histoire :

La finalité du cours d’histoire est d’aider le jeune à comprendre la société contemporaine par la référence au passé. Cet effort de compréhension du présent passe par sa mise en perspective temporelle et l’acquisition d’un vocabulaire spécifique. Le questionnement d’un fait en termes d’héritage, de récurrence, de résurgence ou encore d’inédit, introduit l’élève à l’analyse fine d’une succession chronologique.

Cette activité invitera l’élève à comparer un fait d’actualité à un fait de nature similaire d’une autre période historique. Au terme de cette situation d’apprentissage, l’élève aura appris à

  • Utiliser le terme approprié pour pour qualifier un rapport présent-passé;
  • (Ré-)activer l’outillage conceptuel « crise » pour lire une représentation cartographiée d’une réalité passée.

2. Documents :

  1. La diffusion du coronavirus en temps réel 
  2. Propagation de la peste au 14e siècle à l’échelle européenne, cf. la carte des « troubles et calamités au 14e siècle » reproduite dans Construire l’histoire 4e, dossier 32, document 1.
  3. Propagation de la peste à l’échelle mondiale, au choix de l’enseignant :
    • soit, la carte accessible en ligne ici 
    • soit, la représentation cartographique ci-dessous, publiée en 2015 dans les Actes de l’Académie nationale des Sciences américaine,  https://doi.org/10.1073/pnas.1412887112

3. Consignes :

  1. Sur base des documents 2 et 3, décris le phénomène d’épidémie mondiale de peste au 14e siècle en Europe: date, foyer(s) d’origine, aire(s) successive(s) de diffusion, durée et rythme de propagation.
  2. Compare les 3 documents et identifie 1 ressemblance et 2 différences entre l’épidémie actuelle et l’épidémie de peste du 14e siècle.
  3. Choisis parmi les propositions ci-dessous comment terminer le constat suivant.

Aujourd’hui, l’épidémie du coronavirus suscite une peur à l’échelle mondiale. Dans l’histoire des hommes, ce type d’épidémie est :

    • un phénomène totalement inédit
    • une résurgence de phénomènes d’épidémies connus depuis des siècles
    • un phénomène récurrent dans l’histoire mondiale des hommes
    • un héritage du 14e siècle

Explique ton choix en 2-3 phrases.

4. Exemple de production(s) attendue(s)

Dans le même ordre des consignes ci-dessus:

  1. Du 31 décembre 1347 au 30 juin 1350, une épidémie de peste touche toute l’Europe du Sud, de la France en remontant vers le Nord et l’Est. En provenance de Chine, la maladie se répand en une quinzaine d’années de l’Extrême Orient à L’Europe et l’Afrique par voies maritimes et terrestres.
  2. Une ressemblance entre l’épidémie actuelle et l’épidémie de peste du 14e siècle: le foyer d’apparition de la maladie est la Chine. Deux différences entre l’épidémie actuelle et l’épidémie de peste du 14e siècle: aujourd’hui, la maladie se diffuse en quelques semaines sur différents continents alors qu’au 14e siècle, cela a pris plusieurs années. Aujourd’hui, on observe des zones de contamination en Amérique et en Australie alors que ces continents ne sont pas renseignés à propos de la peste au 14e siècle.
  1. Aujourd’hui, l’épidémie du coronavirus suscite une peur à l’échelle mondiale. Dans l’histoire des hommes, ce type d’épidémie est :
    • un phénomène totalement inédit
    • une résurgence de phénomènes d’épidémies connus depuis des siècles
    • un phénomène récurrent dans l’histoire mondiale des hommes
    • un héritage du 14e siècle

L’épidémie du coronavirus d’aujourd’hui est un phénomène de grande épidémie venant de Chine et se répandant +/- rapidement sur plusieurs continents : ce phénomène est différent de l’épidémie de peste du 14e siècle mais le rappelle comme quelque chose qui « resurgit » à travers les siècles.

OU

L’épidémie du coronavirus d’aujourd’hui est un phénomène de grande épidémie menaçant les différents continents à partir de la Chine. On peut dire que les épidémies mondiales sont des phénomènes qui « reviennent » régulièrement dans l’histoire avec certains aspects semblables: on parle de phénomène récurrent.

5. Apprentissages à structurer dans le cours

  • Termes et notions pour appréhender le temps : fait ou phénomène inédit, héritage, résurgence, récurrence.
  • Concept de crise: dates de début et de fin, lieu(x), nature, origine ou facteur(s), diffusion et vitesse de diffusion, ampleur, impact(s)

L’enseignant veillera, dans sa structuration de chapitre, et dans la suite de sa planification, à fixer et réactiver les termes vus pour apprécier un fait sur la longue durée.

6. Exemple de grille d’évaluation des apprentissages et des acquis 

Acquis d’apprentissage
Indicateurs de qualité
Pondération
Lire une « carte historique »
  •  L’élève décrit l’épidémie du 14e siècle en mentionnant avec exactitude:
    • une datation,
    • un foyer d’origine,
    • une ou des aire(s) successive(s) de diffusion,
    • une durée ou vitesse approximative
  • Les éléments de la description sont nommés précisément

0 – 1 – 2 – 3 – 4

0 – 1 – 2

Comparer deux crises d’époques différentes
  • L’élève identifie une ressemblance exacte
  • L’élève identifie une – deux différence(s) exacte(s)
  • L’élève formule la comparaison de façon précise et aboutie

0 – 1

0 – 1 -2

0 – 2

Qualifier un rapport présent-passé
  • L’élève choisit une (des deux) proposition correcte
  • L’élève explique correctement son choix

0 – 2

0 – 2

7. Prolongement possible :

Cet exercice peut être une « mise en bouche » pour aborder le phénomène plus large de crise au 14e siècle.

On pourrait faire suivre cette situation d’apprentissage d’une compétence de critique autour de l’estimation chiffrée du nombre de victimes de la peste : de quelles sources fiables dispose-t-on aujourd’hui pour affirmer que cette vague de peste a suscité une mortalité inédite à l’époque en Europe ?

8. Ressources :

  • Pour l’enseignant:
    • JADOULLE J.-L., Conjuguer apprentissage de l’histoire et compréhension du présent Quelles modalités ? Quelles implications ?, Nantes, 2008, rééd. Liège, 2012. Accessible en ligne http://www.irahsse.eu/wa_files/JADOULLE.pdf
  • Pour le cours:
    • en français: https://www.contrepoints.org/2015/03/06/200199-origine-de-la-peste-en-europe-une-histoire-de-climat
    • en anglais :
      • https://doi.org/10.1073/pnas.1412887112
      • https://www.thoughtco.com/spread-of-the-black-death-through-europe-4123214
      • https://storymaps.arcgis.com/stories/1f731299596d44548c161e467d6c7ffb

–>

CONTEXTUALISER: entre Orient et Occident – Enseigner le monde musulman en classe d’histoire

Voici une approche « ludique » de la contextualisation à travers la découverte d’héritages culturels liés au monde musulman.

Objectifs : apprendre à périodiser et contextualiser une/des information(s)outil de réflexion

Visée : faire prendre conscience que les rencontres entre civilisations ne sont pas que conflictuels. Lire la suite…